Bio


Né à Madrid en 89, je suis diplômé d’un Master-recherche en Media & Cultural Studies de l’Université d’Amsterdam, où j'ai écrit un mémoire d’Analyse Culturelle sur la revue d’art et littérature pédée Monstre sous le prisme de la métaphore spectrale derridienne et dirigé par Esther Peeren.

Depuis 2015, je travaille comme auteur, documentariste, réalisateur et journaliste multimédia. J’ai collaboré avec France Culture, Tracks (ARTE), VICE, i-D, Les Inrocks, Trax, Nouvelles Écoutes, Télérama, Museum ou Brain Magazine, et ai confondé le collectif queer Friction Magazine.

Via ces différents médiums, mes sujets de recherche sont les cultures et mémoires pédées et queers, les imaginaires politiques fantastiques et spéculatifs, les métamorphoses et identités post-humanistes ainsi que les dimensions politiques de la nuit. Je me suis intéressé ces dernières années aux spectralités pédées, aux pratiques sorcières queers, aux hommes tritons et aux xénofarfadets, aux avatars et mondes virtuels ainsi qu’aux détournements queers des bio·technologies.

En 2020, j’ai suivi une formation en documentaire de création aux Ateliers Varan où j’ai réalisé Nos nuits saturnides, un court-métrage portant sur l’ouverture de l’Œil, club queer situé dans le centre de Paris, et projeté au Festival international de cinéma queer de Genève en Octobre 2020, puis au Vidéodrôme 2 à Marseille et à Artagon Pantin.

En 2023, j’ai pris le nom de plume de camille desombre. Mon texte « Pédé·s dans la peau » est paru au sein du recueil Pédés (Éditions Points) et mon texte « Feux follets » au sein de la revue Sabir. Mon premier documentaire radiophonique Alain Pacadis, poète gonzo et dandy punk est diffusé sur France Culture en octobre 2023, et ma série Pédés : réinventer le monde en avril 2024.

Je suis résident à Artagon Pantin de 2022 à 2024, à la Maison Artagon en avril 2023, à la Station – Gare des Mines en avril 2024 et à Maison Poème à Bruxelles en juin 2024.

Tous mes travaux sont accessibles ici.